Introduction aux instruments virtuels

J’ai récemment fait l’acquisition d’une banque d’instruments virtuels édités par la célèbre firme Native Instruments. Il s’agit du bundle Komplete 10, qui regroupe plusieurs catégories d’instruments VSTi dont Kontakt 5 et Guitar Rig 5 pro, qui sont assez connus, et quelques plug ins VST (compresseurs, EQ, reverbes,…).

Je reviendrais plus tard sur les VST et sur Guitar Rig. Dans cet article, je vais me concentrer sur les instruments VSTi et essayer de vous faire comprendre ce que c’est et comment ça marche.

Pour faire simple, un VSTi (ou instrument virtuel), est un logiciel qui transforme une partition Midi en fichier audio. En général, ils sont utilisés sous forme de plug ins (VST est un format de plug ins), et ils marchent avec un DAW (pour Digital Audio Workstation) -ou un logiciel d’édition musicale- (ProTools, Ableton Live, Cubase, Logic, Reaper,…).

Pour faire un peu plus concret, je vais utiliser un exemple tout simple, celui du synthétiseur. Il faut noter qu’il existe deux types d’instruments vituels, les synthés, et les sampleurs. Les synthés génèrent un son à partir d’un ou plusieurs oscillateurs, et les sampleurs jouent un fichier audio enregistré en fonction des instructions midi. Mais restons simples pour le moment.

MIDI_take_06-synth_lead-Recorded_MIDI_2016-05-31_01-41-48
Partition Midi dans Reaper

Voilà à quoi ressemble une partition Midi. Il existe plusieurs façons d’obtenir une partition Midi, mais on verra ça une autre fois. Dans ce cas précis, il y a deux types d’informations, les notes et la vélocité. La partie du haut représente les notes avec une hauteur et une longueur. Dans la partie basse, les barres verticales représentent la vélocité de la note qui est au dessus. La vélocité représente la « force » avec laquelle la note est jouée. Imaginez un piano, si vous appuyez doucement sur une touche ou si vous tapez dessus, le son sera très différent. C’est la vélocité.

Mixer_2016-05-31_01-41-10
Retro Machine dans Reaper

Maintenant, voyons l’instrument que j’ai mis sur cette piste. Il s’agit du Retro Machine Mk2 avec le preset Mini Lead 11 (qui est en fait une copie du fameux synthé Mini Moog). Je peux régler les différents réglages su synthé, et en appuyant sur play, il jouera la partition Midi. Pour l’instant, rien de bien compliqué ni impressionnant, c’est juste ce qu’il se passe à l’intérieur d’un synthétiseur classique sur lequel on peut jouer.

Mais intéressons aux instruments samplés, parce que c’est là que cet outil devient très puissant.

VSTi_Kontakt_5_(Native_Instruments_GmbH)_(8_out)__2016-05-31_01-58-36
Studio Drummer – Garage Kit

Nous avons maintenant le plug in Studio Drummer, une des batteries virtuelles du kit, qui est d’une grande qualité. Pour que vous compreniez comment ce logiciel a été fait, Native Instruments à enregistré un kit de batterie dans un studio spécialisé, en enregistrant chaque élément de la batterie une centaine de fois avec des vélocités différente. Ainsi on a, par exemple, un fichier audio pour la caisse claire frappée avec une vélocité de 100/127 (les informations Midi se placent sur une échelle de 0 à 127). Et ça a été fait sur chaque fût, sur chaque cymbales et frappé de manières différentes. On a donc des milliers de samples qui viennent de cette batterie. On peut choisir parmi plusieurs kits de fûts, de cymbales, et plusieurs caisses claires, ce qui permet de se construire quelque chose d’assez précis.

Il suffit d’écrire une partition Midi qui correspond à la partition de batterie (la notation Midi standardise plus ou moins les notes pour la batterie, Do pour la grosse caisse, Mi pour la caisse claire, Fa# pour le charley,…), et le logiciel jouera vos rythmes tout seul. En ajoutant des nuances grâce à la vélocité et en alternant différents types de frappes, on obtient très vite un son de batterie très proche d’une batterie acoustique. En travaillant le son en studio, il devient quasiment impossible de différencier un plug in d’une batterie acoustique. D’ailleurs, beaucoup d’artistes utilisent cette méthode aujourd’hui, car l’enregistrement de batterie est toujours le plus compliqué à mettre en place. Il est d’ailleurs possible d’enregistrer un fichier Midi à partir d’une batterie électronique. Ce qui permet d’enregistrer très simplement votre partie, puis de régler votre son plus tard.

Un des immenses avantage du Midi, c’est que vous pouvez à tout moment réécrire et modifier vos fichiers, changer la vélocité d’une note, changer le tempo d’une partie  du morceau, et même changer d’instrument virtuel, le logiciel vous suivra peu importe la direction que vous prendrez !

J’ai pris l’exemple de la batterie ici, mais rien que dans ce bundle, j’ai à disposition plusieurs pianos d’excellente qualité, une section de cuivres, divers orgues et orgues électroniques, des pianos électriques, des sections de cordes, des chorales, et d’autres instruments très difficiles à avoir en home studio, comme une kora par exemple.

VSTi_Kontakt_5_(Native_Instruments_GmbH)_(8_out)__2016-05-31_02-16-13

Voilà, c’est tout ce que j’ai à dire pour l’instant sur les instruments VST, je suis un peu en train de découvrir et j’ai de quoi faire avec ce bundle, si le sujet vous intéresse, je ferais sûrement des tutos avec du concret pour vous apprendre à les utiliser.

De manière générale, je vais essayer d’utiliser ce blog plus fréquemment pour parler de son, de home studio, et faire quelques tutoriels en essayant de rendre le tout accessible à tous et toutes.

 

À bientôt !

Laisser un commentaire